Google, la guerre sans haine

Publié le par Militant Libre

Afin d’accroître le nombre de visiteurs sur son site, l’UMP a commencé par acheter des mots clefs en rapport avec l'actualité. En novembre dernier, pour l'épisode des violences urbaines les mots « cités », « racaille », « violences », « émeutes » et « violences urbaines » avaient été achetés. But de l’opération : mettre en place un marketing omniprésent. Seulement, le souci est que d'autres types de mots clefs ont été achetés. Bien entendu, les noms des dirigeants de l'UMP figurent sur cette liste, mais on y trouve aussi le nom d'opposants à l'UMP. Ainsi François Bayrou, Laurent Fabius, François Hollande, Lionel Jospin, Jack Lang, Ségolène Royal, Dominique Strauss-Kahn et bien d'autres retrouvent leurs noms accompagnés d'un lien vers le site de l'UMP sur Google. Une pratique qui, vous en conviendrez, ne plaît pas vraiment aux intéressés.

C'est notamment le cas de Jack Lang qui aurait déclaré que le parti de Sarkozy « utilise des méthodes [...] qu'il estime être celles de voyous ». Cependant, l'ancien webmaster du blog de M. Lang déclare avoir acheté, à l'époque, les mots clefs « UMP » et « Sarkozy ». Cependant, il ajoute que « Jack Lang l'ignorait et l'ignore certainement toujours ». ( comme c’est pratique !).

Quoi qu'il en soit, Arnaud Dassier directeur de « L'Enchanteur des nouveaux médias », l'agence de communication internet en charge du site de l'UMP a décidé d'arrêter d'exploiter le nom de Jack Lang par simple courtoisie. L’histoire entre ces politiciens civilisés aurait donc pu s’arrêter là. Croyez vous donc ? NON, le PS n’en reste pas à ce stade. En effet, dans sa dernière lettre d'information, le parti socialiste invite à une « campagne de

clics hostiles » sur les liens sponsorisés par l'UMP car le parti de droite est facturé au clic. En théorie, plus il y a le coût de l'opération devrait être plus grand: « Le coût de cette opération pour l'UMP pourrait être aussi suffisamment dissuasif. À l'issue de cette campagne, l'UMP devrait abandonner cette méthode et si ce n'était pas le cas, il faudra la renouveler et l'intensifier » indique ce fameux courrier.

Il poursuit même en indiquant que le but de cette opération est aussi de « polluer le trafic internet du site de l'UMP, qui aura des difficultés à savoir si les internautes sont venus pas conviction ou par adversité ». Toujours est-il que la campagne de publicité a porté ses fruits : « le nombre de connexions au site UMP est passé de 1.000 par jour en décembre à plus de 3.000, avec des pointes à 5.000 ». Le PS en serait-il responsable ?

 Quoi qu’il en soit, Arnaud Dassier se frotte les mains: « Cette "Googueulade" a un double effet extraordinaire : nos liens commerciaux sont passés de la colonne de droite au haut de la page, et il se pourrait même que l'on économise de l'argent. ». En effet, il faut comprendre par là que plus les gens cliquent, plus le prix du clic est bas. « Ils sont complètement à la ramasse » conclue le responsable du site UMP. Bref, tout le monde profite du vide juridique concernant la politique sur Internet. Pour le moment, tout le monde fait tout et n'importe quoi, et il y a malheureusement de grandes chances que cela s'intensifie durant les élections présidentielles de 2007 ...

 

 

Source: Lettre d'information du Front National Jeunesse

Publié dans Point Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article