Soupe au cochon interdite

Publié le par Militant Libre

Le Conseil d'Etat impose la charia alimentaire aux Français
L'heure est grave. Sous la pression des politiciens UMPS, la plus haute juridiction française a pris l'une des décisions les plus fascistes qui soient : les Français n'ont plus le droit de distribuer des soupes au cochon dans leur propre pays.

Après de longues délibérations afin de pondre des attendus soviétoïdes, le Conseil d'Etat infirme ce vendredi 5 janvier la décision du Tribunal Administratif de Paris, qui avait par deux fois annulé les interdictions du préfet Pierre Mutz.

C'est donc la preuve définitive que la « justice » française a perdu toute indépendance par rapport au pouvoir politicien. Elle se soumet totalement aux oukases de :
- Nicolas Sarkozy, le ministre de l'Intérieur responsable du CFCM, qui avait demandé à la Préfecture de faire appel auprès du Conseil d'Etat ;
- Bertrand Delanoë, maire de Paris qui avait appuyé cet appel et qui organisa une grand-messe hallal au Stade Charléty aux frais du contribuable parisien, sans compter les « chorals pour tous » aidées par la Mairie de Paris ;
- Guillaume Peltier, le n° 2 du MPF qui s'est rangé dans le camp des soumis à la charia, trahissant ainsi les patriotes villiéristes ;
- Marie-Georges Buffet, l'un des derniers fossiles du communisme aux 100 millions de morts, qui tente de survivre en flattant les barbus et les voilées ;
- La Halde, nouvelle police politique de la Chiraquie, qui s'était auto-saisie de la mission fascisante consistant à pourchasser aux soupes au porc ;
- Mouloud Aounit, le hezbolliste du Mrap, idiot utile des islamistes, qui n'aime pas ni le cochon ni les Français ;
- Les anti-soupes au lard de la Mairie de Strasbourg, la Licra, l'UMPS, et toutes les officines collabos survivant grâce aux prébendes et aux subventions piquées dans les poches des Français ;
- Etc.

Nous reviendrons bien sûr sur ce jugement à caractère jurisprudentiel digne des mollahs de Téhéran ou des princes saoudiens. Il faudra détailler les attendus tortueux et ubuesques de la décision du Conseil d'Etat, qui justifie contre toute attente le risque de trouble à l'ordre public en prétendant que les distributions publiques de soupes au porc comportent des « risques de réactions à ce qui est conçu comme une démonstration susceptible de porter atteinte à la dignité des personnes privées du secours proposé » (sic !) Sous ce charabia se cache tout simplement un véritable procès de Moscou ou de Téhéran à l'encontre des libertés publiques.

A cause de cette jurisprudence attentatoire aux droits des Français, la justice française peut désormais attaquer tous les acteurs de la filière porcine, depuis les producteurs jusqu'aux charcutiers, tous les viticulteurs et marchands de vin, etc. Bref, elle impose tout simplement une véritable charia alimentaire aux Français, alors même qu'aucune organisation confessionnelle n'a officiellement porté plainte contre les soupes au porc.

C'est pire que Vichy soumis aux diktats d'une occupation étrangère : les politiciens et la « justice » française anticipent par avance l'application de la loi islamique à nos concitoyens.

Dans le même temps, nous apprenons qu'un webmester est inculpé sur le sol français pour de simples caricatures dénonçant l'islamisation de la France, pour avoir dit que la propagande pro-arabe sévit au sein de l'Education Nationale, et pour avoir publié des photos de décapitations et de mutilations commises par des islamistes.

Ceux qui avaient encore quelques illusions sur l'indépendance de notre justice, ceux qui pensaient encore que Nicolas Sarkozy ou Ségolène Royal représentaient une quelconque rupture par rapport à 30 ans de lente déconstruction de la République française, doivent aujourd'hui se rendre à l'évidence.

Plus que jamais tous les Français doivent entrer en Résistance par tous les moyens légaux contre ce pouvoir politique et ses courroies de transmission, qui vont à l'encontre de leurs libertés fondamentales et qui nous prépare des lendemains de plus en plus noirs.

Plus que jamais nous devons immédiatement cesser toute collaboration active avec les mouvements, officines, partis, organisations, administrations et entreprises qui participent à la destruction de notre pays, de ses valeurs, de son identité, de ses principes fondamentaux et de ses lois.

Plus que jamais tous les amoureux de la France, quels qu'ils soient, doivent s'unir derrière les rares hommes et femmes politiques qui veulent renverser cette dictature UMPS. L'heure n'est plus aux atermoiements et aux querelles de clochers (ou de synagogues). Chacun doit choisir son camp avec clarté et tous doivent unir leurs forces.

Plus que jamais nous devrons participer à toutes les opérations de Résistance : non seulement les élections, mais également les manifestations et toutes les actions légales proposées par des Résistants, en mettant définitivement de côté nos divergences d'opinion.

Plus que jamais nous devrons informer les Français, mais aussi tous ceux qui peuvent les aider depuis l'étranger, de la situation catastrophique de notre pays et de l'irresponsabilité de ses dirigeants et de l'appareil d'Etat qui est entre leurs mains.

Plus que jamais la Résistance doit vaincre les ennemis de la France pour éviter à nos concitoyens de revivre les heures les plus sombres de leur histoire.

Article écrit et publié par France-Echos
http://www.france-echos.com/editorial.php?cle=11434

Note de Jacques Vassieux :
Peltier et le MPF peuvent être fiers...Ils sont dans le camp des vainqueurs...
Beurk !

 

Source: Site officiel de Jacques Vassieux

Publié dans Point Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fiona 06/01/2007 18:09

Pour tout ceux qui veulent que la gauche se rénove :
http://www.renovaction-socialiste.org/
RS national